Les expériences le montrent, il ne suffit pas de provoquer une rencontre entre œuvres et publics pour qu’un choc esthétique se déclare ou encore qu’un auditeur se transforme en habitué du concert. À contrario des effets recherchés, des situations mal construites peuvent mener un public à renforcer ses impressions de déconnexion voire d’intimidation sociale.

Imaginer puis construire une médiation de la musique requiert ainsi le déploiement d’un faisceau de stratégies d’organisations, de pédagogies, de considérations données au public : un appui méthodologique individuel et personnalisé adapté aux spécificités de chaque format, selon ses caractéristiques, son stade de maturité.

 

Par son ingénierie, notre principe d’incubateur adapte son soutien afin d’encourager les artistes ou les structures à professionnaliser leurs interventions de médiation et ainsi concourir à légitimer la place de la culture comme vecteur de lien social.

 

La finalité est de permettre aux acteurs culturels d'être en mesure d'impulser une action de médiation de la musique qui puisse sensibiliser, susciter la curiosité du public et pourquoi pas d’initier des habitudes de fréquentation culturelle.

© 2023 par PARTEMUS